Scene 1
Cleveland - Un salon bourgeois

A Cleveland, Lily Williams, la mère de Monica, pousse sa fille à se battre et à reprendre goût à la vie, ce qui n'est pas facile depuis la mort de Cameron.


LILY : - Tu as prévu de faire quoi aujourd'hui ?
MONICA : - J'en sais rien, j'ai loué ''American Psycho" je vais surement le regarder.
LILY : - Chérie, arrête de regarder ces films violents, tu te fais du mal. Arrête de ressasser la mort de ton frère. Tu n'y es pour rien !
MONICA : - (en larmes) J'aurais dû être là pour le protéger.
LILY : - Allons, on va pas en reparler, Monica, tu n'y es pour rien dans ce terrible drame. Tu n'es en rien responsable de ce qui s'est passé. Je t'interdis de te blâmer.
MONICA : - On m'avait prévenu que cette femme était démoniaque, j'aurais dû empêcher qu'il l'épouse. Il faudrait que je la retrouve et que je la fasse saigner comme une grosse truite !!!
Lily éteint la télévision et retire le DVD du lecteur.
LILY : - Arrête de penser à Eve Cleary. Elle a disparu et doit se terrer quelque part, elle se mourra en remords toute sa vie, crois-moi. Et tôt ou tard elle paiera pour ce qu'elle a fait. Mais il y a une personne qui mérite que tu le châties pour ce qu'il t'a fait endurer: James !
MONICA : - Ne me parle pas de cette ordure !!! Il m'a jeté comme une malpropre.
LILY : - Justement, tu ne dois pas le laisser gagner. Tu dois te venger des humiliations qu'il t'a fait subir.
MONICA : - Ce salaud ne mérite pas que je m'attarde sur lui. Il ne mérite que mon indifférence et mon mépris.
LILY : - Au contraire, il doit bien se marrer à te savoir à des milliers de kilomètres de lui... ne lui donne pas raison, montre-lui ce qu'est une Williams et combats-le de front! Fais lui regretter de s'être attaqué à la famille Williams.
MONICA : - Tu ne me demandes tout de même pas de retourner à Los Angeles, maman ?
LILY : - Tu n'as donc pas de fierté, ma fille ? Tu n'as donc pas envie de faire souffrir cet homme qui est responsable de deux années et demi de malheur dans ta vie ?
MONICA : - (hésitante) On a quand même eu des bons moments...
LILY : - Ah oui ? Il t'a trompée, baffouée, humiliée, volée... Cet homme n'est qu'une crapule !! Vrai ou pas ?
MONICA : - Oui, c'est vrai.
LILY : - Tu crois pas qu'il mérite qu'on lui rende la monnaie de sa pièce ? Dans l'histoire, c'est toi qui a tout perdu. Et lui devrait continuer à vivre tranquillement avec l'argent de votre couple ? Monica, il faut que tu récupères ce qui te revient de droit.

SAISON 12 - EPISODE 2
RÉSURRECTIONS (partie 2)
Melrose Resurrection (part II)
SEASON 12 PREMIERE EPISODE
diffusion originale : 24/01/2004 - episode # 313 (#85)


Guest-Stars :
KELLIE MARTIN ... Sarah Lewis
GEORGE EADS ... Jonathan
ADRIENNE FRANTZ ... Lucy Michaels
KATHERINE HELMOND ... Miss Amelia
TRACI LORDS ... Rikki Abbott

Scene 2
L'Empire, restaurant luxueux

Alvirah et James dînent ensemble. James est sous le charme de la belle jeune femme, il lui pose un tas de questions sur sa vie. Ils apprennent alors à faire connaissance.


JAMES : - Je suis heureux que vous m'ayiez appelé aussi vite.
ALVIRAH : - J'avais très envie de vous revoir.
JAMES : - Vous avez retrouvé votre sac ?
ALVIRAH : - Oui, la police l'a retrouvé dans une poubelle non loin de l'endroit où vous m'avez sauvé. Il n'avait prit que l'argent.
JAMES : - Que faites-vous dans la vie ?
ALVIRAH : - Je suis actrice.
JAMES : - Vraiment ? Dans quels films avez-vous joué ?
ALVIRAH : - (gênée) En fait heu... pour le moment, aucun... je débute. Vous devez vous dire ''oh encore une de ces filles venues en californie pour y trouver la célébrité et qui finira dans un soap ringard''
JAMES : - Absolument pas! Je ne me permettrais pas de vous juger. Acteur est un métier aussi difficile que les autres.
ALVIRAH : - C'est rien de le dire. Il faut avoir les épaules rudement solides pour accepter l'humiliation de se faire jeter lors des castings ! Sans parler des fins de mois difficiles...
Un silence pesant.
JAMES : - Qu'est-ce qui se passe ? Vous semblez ailleurs.
ALVIRAH : - Oh rien, je pense à mes petits problèmes d'actrice ratée.
JAMES : - Ne dites pas ça, et racontez-moi vos soucis.
ALVIRAH : - J'ai reçu un avis d'expulsion, je dois quitter mon appartement au plus vite. Et le voleur est parti avec l'argent qui me restait pour payer mon loyer. Résultat, je vais devoir me trouver un motel pour cette nuit.
JAMES : - Et après, vous allez faire quoi ?
ALVIRAH : - Je ne sais pas. J'aviserai.
JAMES : - Ecoutez, j'habite dans un très grand appartement sur Melrose et j'ai une chambre de libre. Alors si vous n'avez nulle part où aller, vous pouvez vous y installer quelques temps.
Alvirah est faussement hésitante.
JAMES : - Non, rassurez-vous, je ne vous demande rien en échange.
ALVIRAH : - Pourquoi feriez-vous ça pour moi ?
JAMES : - Je ne sais pas. Parce que j'ai une soudaine envie d'aider mon prochain, peut-être. Allez, faites un essai au moins. Restez quelques jours et si vous ne vous y plaisez pas, vous pourrez toujours partir.
ALVIRAH : - C'est d'accord. J'accepte avec plaisir. De toutes façons, je n'ai nulle part où aller.
JAMES : - Très bien, alors trinquons à notre cohabitation.
James et Alvirah lèvent leur verre et les font s'entrechoquer.

Scene 3
Melrose Place





SYDNEY : - Où est Megan ?
KYLE : - Megan a préféré partir quelques jours chez sa soeur.
SYDNEY : - (faussement attristée) Oh. Pas à cause de moi j'espère ?
KYLE : - Non, à cause de moi. Entièrement à cause de moi.
SYDNEY : - Ecoute Kyle, je sais que Megan et toi êtes fiancés et que vous voulez vous marier mais je ne peux pas faire semblant et te cacher indéfiniment ce que je ressens toujours pour toi. Je n'ai jamais cessé de penser à toi durant toutes ces années.
KYLE : - Arrête Sydney, arrête.
SYDNEY : - Je ne peux pas arrêter.
KYLE : - Je ne suis pas sur de vouloir entendre ce que tu as à me dire.
SYDNEY : - Pourtant tu vas écouter ce que j'ai à dire. Kyle, ce qui s'est passé entre nous a été bref et ephémère mais ça a été des moments les plus beaux de toute ma vie. Je vais même t'avouer que durant la période où tout le monde me pensait morte, j'ai bien plus pensé à toi qu'à Craig ou Carter... Quand j'ai épousé Craig, j'étais toujours amoureuse de toi... et je le suis encore...
Sydney embrasse langoureusement Kyle, qui la laisse faire sans rechigner.
SYDNEY : - Je t'aime...
Kyle la repousse alors.
KYLE : - Non...
SYDNEY : - Quoi ?
KYLE : - Où ça va nous mener ?
SYDNEY : - On s'en fiche, on verra bien...
KYLE : - Pourquoi es-tu revenue ?
SYDNEY : - Comment ça revenue ?
KYLE : - Vivre à Melrose.
SYDNEY : - Je suis fauchée. Tous ces plans que j'ai mis au point, ça m'a complètement ruiné. Et puis Melrose... pourquoi pas Melrose ? pourquoi aller ailleurs alors que je connais cet endroit comme ma poche même si ça a un peu changé depuis toutes ces années...
KYLE : - Oui, Sydney, et il n'y a pas que la résidence qui a changé... Les gens aussi.
 
 

Scene 4
San Diego - Appartement de Sarah Lewis

Pendant ce temps-là, Megan séjourne chez sa soeur, Sarah, à San Diego, ville dans laquelle elle fait des études de médecine.

MEGAN : - T'es sure que ça ne te dérange pas de m'héberger ici quelques jours ?
SARAH : - Absolument pas. Je suis heureuse de te voir.
MEGAN : - ça va tes études ?
SARAH : - Oui, même s'il faut s'accrocher. Mais ça me plait, alors je m'accroche.
MEGAN : - Je suis fière de toi.
SARAH : - Pourtant il n'y a pas de quoi. Je ne suis pas la seule étudiante en médecine.
MEGAN : - Non, mais ce sont de bonnes études, c'est bien que tu veuilles devenir médecin.
SARAH : - Parlons plutôt de toi et de Kyle. Tu devrais te battre pour le garder. Vous vous aimez, ça se sent.
MEGAN : - Moi oui, je l'aime, c'est certain... mais je ne suis plus tout à fait sure de ses sentiments. Et je refuse d'épouser un homme dont je ne suis pas sure.
SARAH : - A chaque fois que tu me parlais de lui, je sentais à quel point vos sentiments étaient forts l'un pour l'autre. Il est impossible que Kyle ne ressente plus la même chose à cause du retour de cette femme...
MEGAN : - Sydney. Elle s'appelle Sydney.
SARAH : - Ne laisse pas cette Sydney installer le doute dans l'esprit de Kyle. Il faut que tu te battes.
MEGAN : - Mais je ne veux pas me battre. Si Kyle tient vraiment à moi, alors il doit écarter Sydney de sa vie. Mais en aucun cas je ne le forcerai à quoi que ce soit. J'ai été bien trop déçue par les hommes jusque là pour recommencer les mêmes erreurs. C'est à lui de savoir faire son choix.
SARAH : - Tu n'as peut-être pas tort, mais je te sens si malheureuse, je n'aime pas te voir comme ça.
Megan serre sa soeur dans ses bras.
MEGAN : - Je t'aime, p'tite soeur...
SARAH : - Sache que tu peux rester autant de temps que tu veux ici.
MEGAN : - C'est gentil, ça me faire du bien de faire le point.

--- Suite de l'épisode ---
--- page 2 ---



© Copyright 2004 Matheson Entertainment. Tous droits réservés.